Uncategorized

Modèle de contrat de partenariat doc

En foi de quoi, les associés concluent ce contrat de partenariat de restauration aux dates signées ci-dessous. Les accords de partenariat devraient tenir compte de certaines élections fiscales et choisir un partenaire pour le rôle de représentant du partenariat. Le représentant du partenariat sert de figure de proue du partenariat dans le cadre des nouvelles règles fiscales. 6. INTÉRÊTS. Aucun intérêt ne sera versé sur les cotisations initiales au capital de la société de capitaux ou sur toute contribution subséquente de capital. PandaTip: ce modèle d`accord de partenariat de restaurant contient plusieurs champs de texte. Chaque partenaire doit examiner l`intégralité du document et remplir les champs qui leur sont attribués avant la signature. 3. CAPITAL. Le capital de la société de capitaux est versé en espèces par les partenaires comme suit: un compte de capital distinct est maintenu pour chaque partenaire.

Aucun des partenaires ne retire une partie de son compte de capital. À la demande de l`un ou l`autre des partenaires, les comptes de capital des partenaires sont maintenus en tout temps dans les proportions dans lesquelles les partenaires partagent les profits et les pertes de la société en commandite. PandaTip: ce modèle est conçu pour servir de document de base qui établit un partenariat formel entre deux petites entreprises. En tant que tel, il ne couvre que les conditions qui sont les plus nécessaires lors de la création d`un partenariat d`affaires. Les règles fédérales d`audit fiscal permettent à l`IRS (Internal Revenue Service) de traiter les partenariats en tant qu`entités imposables et d`effectuer des audits au niveau des partenariats au lieu de procéder à des vérifications individuelles des partenaires. Cela signifie que, selon la taille et la structure du partenariat, il est possible pour l`IRS d`auditer le partenariat dans son ensemble, plutôt que de vérifier chaque partenaire individuellement. En signant ci-dessous, les personnes énumérées certifient qu`elles ont le plein pouvoir de représenter les associés à cet accord et concluent par la présente cette entente de partenariat pour les petites entreprises. 11. LA MORT. À la mort de l`un ou l`autre des partenaires, le partenaire survivant a le droit soit d`acheter l`intérêt du défunt dans la société de sociétés, soit de résilier et liquider l`entreprise de partenariat.

Si le partenaire survivant choisit d`acheter l`intérêt du défunt, il doit signifier un avis écrit de cette élection, dans un délai de trois mois après le décès du défunt, à l`exécuteur testamentaire ou à l`administrateur du défunt, ou, si au moment de cette élection, aucun droit représentant a été nommé, sur l`un des héritiers légaux connus du défunt à la dernière adresse connue de cet héritier. a) si le partenaire survivant choisit d`acheter les intérêts du défunt dans la société en commandite, le prix d`achat est égal au compte de capital du défunt à la date de son décès majoré du compte de revenu du défunt à la fin de l`exercice précédent , majorée de sa part des bénéfices de la société de sociétés ou diminuée de sa quote-part de pertes de société pour la période allant du début de l`exercice au cours de laquelle son décès s`est produit jusqu`à la fin du mois civil au cours duquel son décès s`est produit, et diminué par des retraits imputé sur son compte de revenu pendant cette période. Aucune provision n`est versée pour le goodwill, le nom commercial, les brevets ou autres actifs incorporels, sauf que ces avoirs ont été reflétés sur les livres de partenariat immédiatement avant le décès du défunt; mais le survivant a néanmoins le droit d`utiliser la dénomination commerciale de la société en commandite. b sauf indication contraire, la procédure de liquidation et de distribution des actifs de l`entreprise de partenariat est la même que celle indiquée au paragraphe 10 en ce qui concerne la résiliation volontaire. 5. SALAIRES ET DESSINS. Aucun des partenaires ne recevra de salaire pour les services rendus à la société en commandite. Chaque partenaire peut, de temps à autre, retirer le solde créditeur de son compte de revenu.